Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lecture(S)... Mon cher Albert, Lettres à Albert Camus

Publié le par RMAC

Adhésion annuelle 2020

 

Mon cher Albert, Lettres à Albert Camus,

Abel Paul Pitous, Gallimard, 2013.

 

Un récit sous la forme d'une longue lettre, une missive datée de 1971, probablement amendée plus tard, écrite à Marseille, signée "Paupol", adressée à Albert. 


Abel Paul Pitous convoque ses souvenirs, ceux qu'il entend partager avec son voisin - tous deux résidaient rue de Lyon, à Belcourt, à Alger-, à son camarade d'école - celle de la rue Aumerat -, à son copain de jeux de rue, à son coéquipier de foot, à son cher ami d'enfance, celui qu'il perdra un peu de vue quand ils poursuivront des études différentes, le lycée pour Albert, l'Ecole primaire supérieur pour Paupol.
Ils continueront, néanmoins, à se fréquenter grâce à leur amour commun du foot. Pourtant, en 1931, ils se quitteront définitivement, la vie étant ainsi...

Après une visite sur la tombe de son ami, à Lourmarin, il ressent le besoin impérieux de transcrire ce passé heureux. Il s'attache longuement, avec émotion et un plaisir nostalgique, à évoquer les souvenirs, ceux liés au foot, les multiples stades fréquentés, les matchs, les championnats, les équipes, le RUA, bien sûr, les scores...
Puis il revient sur cette fameuse photo où Camus pose en gardien de but entouré de son équipe, non pas celle du Rua (Racing universitaire Algérois) comme on le croit trop souvent, mais celle de l'Ecole pratique d'industrie. 
Abel Paul, grand sourire, se trouve à sa gauche.


C'est joliment écrit, un texte remanié par un tiers, par un correcteur de Gallimard ? Peut-être, pas sûr.
En tout cas, les souvenirs ressuscités sont émouvants, savoureux, bien réels, authentiques car corroborés par d'autres sources, d'autres témoignages.

 

 G.Lemettre   

Lecture(S)... Mon cher Albert, Lettres à Albert Camus

Commenter cet article